periko sophia antipolis
Géraldine Malet

Géraldine est passionnée par l'écriture, le marketing et la communication.

PERIKO est un concept de restauration rapide 100% digital imaginé par deux associés, Lucas Le Gouail et Martin Costantini. Amoureux des bons produits, ils ont créé le « Periko », un sandwichartisanal à composer soi-même à partir de produits du terroir à la fois bio, locaux et de saison. Implanté dans la zone de Sophia-Antipolis (la silicone valley française) Periko a construit son business model autour de la commande en ligne et de la livraison dans les bureaux, commerces et entreprises environnantes. Ouverts depuis février dernier, Lucas Le Gouail et son associé Martin Costantini traitent chaque jour une centaine de commandes, qu’ils reçoivent sur leur site de commande en ligne actuel.

Développé via une plateforme de e-commerce généraliste, le site ne répond cependant pas pleinement à leurs attentes et besoins. Nous avons donc voulu en savoir plus sur leur retour d’expérience de la solution Wizishop ainsi que sur les autres solutions de commande en ligne qu’ils explorent actuellement, ou envisagent d’explorer prochainement. Rencontre avec Lucas Le Gouail.

Pourquoi avoir choisi Wizishop pour développer votre site de commande en ligne ?

Avant de me lancer dans l’aventure Periko, j’étais auto entrepreneur. J’avais alors créé mon propre site web via Strikingly, un logiciel de création de sites et de landing page plutôt intuitif. Mais rapidement, je me suis rendu compte que les fonctionnalités étaient limitées. Quand j’ai co-créée Periko, j’ai demandé à un ami informaticien de m’aider dans la création du site. Je lui ai fourni une trame, et c’est lui qui a choisi Wizishop. Une fois le site crée, il m’a expliqué comment fonctionnait le backoffice. J’ai depuis pris le relais, et apporté au site pas mal de modifications.

Periko Sophia Antipolis

Êtes-vous satisfait de Wizishop ?

Oui et Non ! Wizishop est adapté à la vente de chaussures ou de bijoux par exemple mais pas à l’univers de la restauration et les échanges que eu avec eux m’ont permis de comprendre qu’ils ne souhaitaient pas aller dans ce sens. J’aimerais avoir certaines fonctionnalités, mais ils ne peuvent, ni ne souhaitent, les développer pour nous : nous sommes une spécificité dans leur carnet clients. J’ai également un peu de mal à comprendre leur business model. Chaque mois, je paye 97€ d’abonnement en plus d’une commission de 2% prélevée sur mon chiffre d’affaire mensuel. Quelque part, j’ai le sentiment qu’ils profitent de notre développement, sans que cela ne leur demande aucun effort particulier. Dans la mesure où c’est une solution en mode SAAS, et donc où chaque nouveau client ne leur coûte pas plus que cher que le précédent, c’est un positionnement que j’ai du mal à comprendre. La solution commence à peser lourd dans notre trésorerie, alors nous cherchons d’autres solutions.

Quelles sont les fonctionnalités clés dont vous avez besoin sur votre site de commande en ligne ?

La gestion des cartes titres restaurant d’abord. De plus en plus de clients souhaitent en effet payer en cartes titres restaurant, première ou deuxième génération. Le seul module de paiement qui les accepte toutes aujourd’hui, c’est PayZen. Il est disponible aujourd’hui sur Wizishop ainsi que sur des solutions open source comme Magento ou Shopify, mais nous savons que celles-ci ne nous correspondent pas.
Nous avons aussi besoin d’une fonctionnalité poussée de gestion des stocks. Plus que la gestion des stocks d’un produit, nous avons besoin de pouvoir gérer les variations d’un produit… et ça, les solutions comme Wizishop ou Magento ne nous le permettent pas. Chez nous, il n’y a qu’un seul produit à la carte, le sandwich Periko (déclinable en salades), que les clients peuvent composer eux-mêmes à partir d’un choix de légumes, sauces, fromage ou garnitures. En plus, nous proposons chaque semaine des nouveautés en quantités limitées. Par exemple, demain, nous aurons un fromage de brebis, de quoi satisfaire l’envie de 50 clients, mais pas un de plus ! Sur notre site, nous devons donc être à même de gérer 50 sandwichs composés de ce fromage, et non pas 51 ou 52.

fast good en france

Nous devons aussi être à même de rendre la monnaie sur les titres restaurant. Légalement, nous ne pouvons pas le faire, mais techniquement, les clients veulent avoir des avoirs. La plupart des restaurants donnent des avoirs sous la forme de tickets papier, mais étant un concept 100% digital, nous n’avons pas d’autre choix que d’envoyer à chaque client un code promo de la valeur de l’avoir. Tout cela nous prend beaucoup de temps, et nous voudrions pouvoir l’automatiser.
Enfin, nous voulons pouvoir proposer un programme de parrainage. Le principe est simple : lorsque vous parrainez quelqu’un, vous et votre filleul gagnez de l’argent. Wizishop propose cette fonctionnalité, mais encore une fois, la solution est trop coûteuse sur le long terme.

Finalement, quelle solution répondrait le mieux à vos besoins ?

Au vu de la spécificité de nos besoins, nous pensons que la meilleure option serait de développer notre propre solution. Une telle décision ne se prenant pas à la légère, nous avons aussi regardé de près certains concepts proches du notre, notamment Frichti et Nestor, deux cuisines en ligne bien implantées sur la région parisienne. Toutes deux ont développé leur propre solution. Leur algorithme poussé leur permet de répondre à leurs besoins de manière très précise. Alors même si cette option a un coût, nous pensons que c’est le prix à payer pour profiter d’une solution qui nous ressemble et qui réponde à l’ensemble de nos besoins.

Avez-vous envisagé la possibilité de passer par des plateformes type Deliveroo ou Uber Eats ?

Oui mais ce n’est pas une option pour nous, pour plusieurs raisons. D’abord parce qu’elles sont trop chères, environ 30% de commission prélevée sur chaque commande. Ensuite, parce que nous perdrions le contrôle sur notre image de marque. N’ayant pas de point de vente physique, l’image que nous véhiculons via nos livreurs est très importante pour nous. Aujourd’hui, nous livrons nos clients habillés d’un béret et à bord d’un Kangoo floqué à nos couleurs… Cette solution ne nous correspond donc pas. Par contre, je comprends que certains restaurants (ceux qui ont pignon sur rue et pour qui la livraison est un simple « plus ») puissent passer par ces plateformes de commande et de livraison.

Vous avez passé du temps à explorer les solutions existantes. Si demain vous ouvriez une pizzeria, un restaurant de sushis ou une enseigne dédiée aux burgers, quelle option choisiriez-vous ?

Il y a des solutions spécialisées qui répondent très bien aux besoins de la restauration rapide. Si c’était notre concept, et sans un positionnement 100% en ligne, nous n’investirions probablement pas dans un développement sur mesure. Nous ferions je pense le choix de passer par des solutions de commande en ligne dédiées à la restauration, qui offrent des tas de fonctionnalités et qui ne prélèvent pas de commission sur les commandes.