erreurs-post-facebook-marketing-restoconnection
Lecomte Sophie

Consultante éditoriale, Sophie Lecomte aide les PME à…

Vous le savez déjà : il ne suffit pas d’avoir une cuisine et les bons ustensiles pour participer au prochain Top Chef.

Sur Facebook, c’est la même chose : l’animation de la Page de votre restaurant est très différente d’un compte personnel et nécessite des ajustements pour bénéficier d’une vraie présence professionnelle.

Voici 4 erreurs fréquentes à corriger pour décupler votre impact sur ce réseau social.

Erreur 1 : vous publiez des textes à rallonge

Bien que Facebook ne limite pas la longueur de vos publications, poster des pavés de texte est une erreur répandue et particulièrement contre-productive dans le cas de la page Facebook d’un établissement.

facebook-burger-king-franceLa tendance est à l’accélération des échanges et à des contenus « rapides à consommer », popularisés par Twitter, SnapChat ou encore Vine.

Pensez à aller droit au but et obligez-vous à rester concis lorsque vous écrivez un post ou un commentaire pour présenter une photographie ou une vidéo. Il existe quelques exceptions, à l’image de certains posts « tribunes » ou annonces spécifiques qui peuvent faire l’objet de textes plus longs.

Notre conseil supplémentaire : pour gagner en efficacité et en concision, utilisez aussi un raccourcisseur d’URL (Bitly est gratuit) et optez pour des URL courtes de manière générale.

Erreur 2 : vous ne répondez pas aux commentaires négatifs

Sur Internet, la politique de l’autruche ne fonctionne pas pour les restaurants (il en va de même pour les hôtels et acteurs de l’industrie du service).

Il est donc important de répondre à tout le monde, d’autant qu’un client mécontent parlera de son expérience négative à un plus grand nombre de personnes si vous n’intervenez pas.

Lorsqu’une personne laisse un avis ou commentaire négatif sur Facebook, procédez comme vous le feriez sur TripAdvisor : répondez pour désamorcer « la crise » en restant pondéré dans votre ton. Vos autres clients et fans apprécieront la justesse de vos propos.

Erreur 3 : Vous ne parlez que de vous

Votre mission est d’interagir, pas de diffuser votre contenu sans tenir compte de ce que vos fans attendent vraiment.

Vos posts Facebook ne doivent pas relever de l’auto-promotion permanente où s’enchaînent les menus, offres du jour et parutions dans la presse à votre sujet.

Cherchez ce qui intéresse votre communauté et donnez-lui matière à continuer à se connecter à votre établissement : concours, jeux variés, images et citations pour le pur plaisir du divertissement…

Quelle que soit l’option que vous retenez, pensez toujours à votre page Facebook comme un support de dialogue, et non de monologue.

Erreur 4 : vous mettez trop d’appels à l’action dans un post

ajouter-bouton-call-to-action-post-facebook-restoconnection

exemple d’ajout de CTA depuis le Power Editor

Un appel à l’action (ou CTA, « call-to-action ») consiste à demander à l’internaute ou au fan d’accomplir une action : visiter une URL, acheter quelque chose, prendre contact… Sur Facebook comme ailleurs sur vos pages, il est recommandé de s’en tenir à un seul appel à l’action par emplacement, faute de quoi vous distrayez la personne et réduisez votre impact.

Lorsque vous publiez votre post, choisissez un seul objectif : la lecture d’un article, le visionnage d’une vidéo…

Astuce supplémentaire : vous pouvez utiliser le Power Editor Facebook pour créer des posts organiques incluant un bouton CTA, comme vous le voyez sur la capture d’écran.

Cet article vous a été utile ? N’oubliez pas de le partager !