Des modes de paiements simplifiés
pour vous faciliter la vie ?

Pour éviter les files d’attente au moment de payer l’addition, quelles solutions existent ? Le paiement "sans contact", les titres restaurants dématérialisés, qu’a-t-on vraiment à y gagner ? Et demain comment paierons-nous ?

article-paiements-simplifies-carte-de-credit

Parce que tous les restaurateurs n’ont pas les moyens d’embaucher des « personal queuer », il existe de nombreuses autres solutions que vous pouvez proposer à vos clients et qui vous permettront de gagner un temps précieux lors du passage en caisse.

Outre les moyens de règlement classiques tels que les chèques, les cartes bancaires ou le liquide, des solutions innovantes voient le jour, poussées par le développement des nouvelles technologies.

Le paiement sans contact…

C’est grâce à la technologie NFC (Near Field Communication) que le paiement sans contact est né en France, il y a quelques années maintenant. Aujourd’hui disponible sur nos cartes bancaires ou sur nos smartphones via des applications mobiles, cette technologie nous permet de régler nos achats par simple proximité avec un TPE (Terminal Paiement Electronique).

Une étude de février 2016 montre que 26,8% des commerces proposant le règlement par carte bancaire sont équipés pour le paiement en CB sans contact. Celle-ci souligne également que 57,7% des détenteurs de carte bancaire disposent de l’option « sans contact » sur leur carte de crédit.

article-paiements-simplifies-etude-sans-contact

Étude réalisée par le Groupement des Cartes Bancaires CB, publiée en février 2016 sur le site www.lepaiementsanscontact.com

… mais pas sans vigilance

Ces modes de paiement sans contact s’adressent surtout aux professionnels de la restauration rapide, car pour des raisons de sécurité, les paiements sont limités à 20 € par transaction et plafonnés à 50 € voire 100 € par jour.

En tant que restaurateur, le « sans contact » vous permet ainsi de limiter la manipulation des espèces et le risque d’erreur de caisse, mais aussi de simplifier votre gestion comptable. Vous gagnez un temps considérable sur la logistique pour vous concentrer sur votre cœur de métier : la restauration.

Attention cependant à proposer le paiement sans contact mais à ne pas l’imposer, car certains clients sceptiques refusent de l’utiliser.

En effet, une question vient à l’esprit de beaucoup d’utilisateurs : « est-ce vraiment sécurisé ? ». Les experts soulignent qu’il convient d’être vigilant car certaines données de nos CB peuvent être piratées, cependant aucune fraude d’ampleur n’a été constatée à ce jour.

L’expert de la CNIL, Gaston Gautreneau, expliquait au journal Le Monde.fr, en juin dernier, «qu’il ne déconseillait pas le système NFC, et […] que les technologies qui se développent sur mobile paraissent plus sécurisées (code à usage unique, authentification du porteur).»

Des titres restaurants dématérialisés, mais à quel prix…

Les nouvelles technologies touchent aussi les titres restaurants qui seront progressivement remplacés par des cartes restaurants lues sur vos TPE.

Pour vos clients, ces titres dématérialisés leur permettent de régler le montant exact de leur repas, sans perdre un centime, dans la limite de 19€ par jour ouvrable (généralement hors weekend). De plus, en cas de perte ou vol, et en faisant opposition, l’intégralité de leur cagnotte est restituée sur une nouvelle carte.

Pour vous, restaurateurs, c’est un gain de temps logistique important car vous n’avez plus à vérifier la validité des tickets, ni à faire les démarches de remboursement auprès de la Centrale de Règlement des Titres : les montants sont automatiquement reversés sur votre compte dans les 48h suivant le paiement. Attention cependant, le montant des commissions prélevées par transaction est plus élevé que pour les titres papiers.

Cliquez, mangez, partez !

Après un repas entre amis, le moment de l’addition est souvent compliqué : on attend que le serveur amène la note, on s’interroge sur qui paye quoi et comment. Mais des applications telles que Cover ou Pay my Table ont trouvé la solution : les clients réservent sur leur mobile, en arrivant, ils indiquent avoir réservé via Cover, par exemple, ils dînent et s’en vont lorsqu’ils ont terminé.

article-paiements-simplifies-application-cover-pay-my-table

A gauche, captures d’écran de l’application Cover.  /  A droite, captures d’écran de l’application Pay My Table.

La note est prélevée sur la carte de paiement préenregistrée. Pour les clients, plus besoin d’attendre, ni de calculer pour partager l’addition entre amis, l’application le fait pour eux, et permet même d’y inclure un pourboire. Pour vous, restaurateurs, c’est là encore un moyen de gagner un temps précieux.

Et demain comment paierons-nous ? …

… Avec des bracelets électroniques à en croire des étudiants de Tours qui viennent de lancer Weecop. En soirée, plus de portefeuille, les jeunes tourangeaux maitrisent leur budget, sortent les mains dans les poches et payent d’un simple coup de poignet dans les enseignes partenaires.

… Ou par reconnaissance biométrique, à l’image de la solution lancée en suisse en 2014 par la start-up Quixter avec le paiement par reconnaissance du système veineux de notre paume.

L’entreprise finlandaise Uniqul surfe elle aussi sur le biométrique depuis 2013 en proposant le règlement par reconnaissance faciale. On peut également citer Natural Security qui a testé en 2012 dans des enseignes du groupe Auchan le paiement par veines (afflux sanguin dans le doigt) ou par empreinte digitale.

Ces technologies peuvent sembler futuristes et dignes d’un film de science-fiction, mais elles sont bien réelles et pour la plupart déjà exploitées, à plus ou moins grande échelle.

En tant que restaurateur, sans aller jusque-là, il est important de pouvoir proposer plusieurs solutions de règlement. Avec un terminal de paiement adapté au « sans contact » et/ou aux cartes restaurants, par exemple, vous donnerez une image innovante et dynamique de votre enseigne et assurerez la satisfaction de votre clientèle, de plus en plus connectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge