Les snackeurs plébiscitent le fait maison et les produits locaux

Produits locaux, faits maison, places assises ou livraison... les snackeurs placent la barre de plus en plus haut. C'est ce qui ressort de l'étude réalisée par Food Service vision et le magazine France Snacking.

tendances restauration

Le cabinet d’étude et de conseil spécialisé en hors domicile Food Service Vision et le magazine France Snacking viennent de publier l’édition 2016 de l’enquête Parole de snackeurs, réalisée en France sur 500 personnes ayant pris au moins un repas « sur le pouce » au cours des trois derniers mois.

Le rapport de 80 pages, issu de cette consultation, permet de dégager les grandes lignes des attentes des usagers en matière d’offre, de digital, de livraison et décrypte les souhaits des clients de ce type de restauration, en expansion continue ces dernières années.

Accueil, qualité et prix

Selon François Blouin, dirigeant-fondateur de Food Service Vision, « le niveau d’exigence des snackeurs s’est élevé depuis 2014 avec des critères qui se rapprochent de ceux de la restauration avec service à table…» Et c’est vrai que la frontière entre les deux semble de plus en plus floue :

  • 83 % des adeptes du snacking se disent intéressés par un repas sur le pouce « fait maison »,
  • 79 % souhaitent davantage de produits locaux
  • et 82 % estiment qu’un lieu confortable avec une ambiance agréable et des places assises constitue aussi un critère de choix important.

Les usagers attendent un effort tout particulier en terme de qualité et de prix sur pizzas, salades composées, plats préparés et croque-monsieur, mais la demande est également importante s’agissant d’alimentation spécifique, ainsi 35 % des personnes interrogées souhaitent se voir proposer une offre sans gluten.

Digital, livraison… L’importance du service

livraison repas au bureau

En 2016, 58 % des snackeurs déclarent consulter les sites internet, pages Facebook et applications smartphone des restaurants, et 67 % plébiscitent le système du « click & collect » (précommande sur internet avec retrait en restaurant.) Des chiffres qui démontrent, s’il en était besoin, la nécessité pour les restaurateurs d’inscrire présence digitale, e- réputation  et gestion de contenu web dans leur stratégie marketing.
Par ailleurs, la livraison à domicile ou sur le lieu de travail s’est à ce point banalisée qu’aujourd’hui, un snackeur sur deux déclare y avoir eu recours dans les six derniers mois et la possibilité de se faire livrer constitue même un critère de choix pour 41 % des personnes interrogées.

En ce domaine, aujourd’hui, les professionnels du secteur savent qu’ils doivent compter avec les spécialistes de la livraison, qu’il s’agisse des « historiques » (Allo Resto, Resto-In) ou des nouveaux poids lourds (Deliveroo, TakeEatEasy, Foodora). Et François Blouin, en conclusion, d’abonder en ce sens : « Lancé depuis moins d’un an, Deliveroo est déjà connu par 10% des snackeurs. Les nouveaux acteurs de la livraison sont à prendre sérieusement en compte dans le paysage français du snacking. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge