Covid-restaurants-3
Sylvie Venzal

Journaliste, Sylvie Venzal a travaillé pour de grands quotidiens régionaux.

La nouvelle est tombée brutalement, samedi dernier, par la voix du Premier ministre. Il a  annoncé le passage au stade 3 de l’épidémie de Covid-19 et appelé les Français à « des sacrifices » et « à plus de discipline ».

Édouard Philippe a indiqué que bars, restaurants, discothèques comme tout commerce « non essentiel » devraient fermer leurs portes à partir de minuit.

Le Covid-19, cauchemar des restaurateurs

Covid-19-4

C’est peu dire que l’annonce a coupé le souffle des professionnels du secteur. En quelques heures, ils ont dû programmer la fermeture de leur établissement et gérer au mieux le devenir de leurs stocks. La pandémie de coronavirus les a propulsé en première ligne et nombreux sont ceux qui ont oscillé, alors, entre soulagement et fatalisme. Comme Gwendal Le Mahieu, co-directeur du bar-restaurant « Le Tour du Monde », à Brest. Il raconte son expérience après les annonces ministérielles. « On avait près de 100 personnes et en une demi-heure on est passé à vingt… » Il ajoute, cependant, « c’est une petite libération pour notre staff. Samedi midi, on avait près de 120 personnes, qui entraient et sortaient sur la terrasse, se faisaient la bise. C’était aberrant… Il va falloir maintenant qu’on gère le chômage partiel ».
Même son de cloche dans les Hauts-de-France. Au « Chill », à Calais, Xavier El Fassy se montre « fataliste. On n’a pas le choix. Il faut d’abord penser à la sécurité de tout le monde… L’autre problème, c’est quand on nous dit ça à 20 heures pour minuit ».

Les nouveaux développements

Le décret n°0064, publié au journal officiel du 15 mars, précise les différentes mesures qui accompagnent le passage au stade 3 de l’épidémie de Covid-19 en France.
On y trouve les catégories d’établissements concernés par les restrictions sur tout le territoire. Au premier rang desquels figurent les restaurants et bars qui se voient interdire l’accueil du public jusqu’au 15 avril 2020. D’autres secteurs sont également impactés par ces interdictions d’ouverture : discothèques, salles de spectacles ou de conférences, bibliothèques, musées, établissements sportifs couverts… Deux jours plus tard, face à l’évolution galopante de l’épidémie, les autorités décidaient de confiner la population. Et de limiter les sorties, aux strictes nécessités (alimentaires, médicales…) Un durcissement nécessaire mais qui va sans doute engager les restaurateurs à faire preuve d’encore plus d’ingéniosité.

Solution de repli : la livraison

Covid-19-2

Les restaurants doivent, certes, fermer leurs portes, pour freiner la propagation du Covid-19. Mais rien ne les empêche de se diversifier. Car l’arrêté, qui fixe les règles, stipule que les « restaurants et débits de boissons » ne pourront plus accueillir de public jusqu’au 15 avril 2020, « sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter ». Les poids lourds du secteur (Deliveroo, Uber Eats…) poursuivent leur activité en adoptant les consignes élémentaires pour limiter les risques. Les clients peuvent, ainsi, demander une livraison sans contact. Rodolphe Van Nuffel, porte-parole de Deliveroo explique : « Le livreur ouvre son sac isotherme et recule de quelques pas. Le client prend ensuite sa commande et rentre chez lui ». Chez Uber Eats, on assure que le destinataire de la livraison peut donner ses instructions comme : « laisser la commande devant la porte » ou « sonner et laisser la commande dans l’entrée ».

Les solutions « sur-mesure » et le « click and collect »

Restent, pour les restaurateurs qui souhaitent du « clé-en mains », les solutions qui permettent d’amortir les difficultés. LivePepper peut ainsi mettre rapidement (et gratuitement pendant la crise) à leur disposition les outils techniques qui permettront, en ces temps difficiles, de maintenir une partie de leurs activités :
• Paiement en ligne
• Livraison sans contact
• « Click and collect », qui permet aux clients de venir retirer (mais non consommer) une commande passée et payée en ligne. Une option que peuvent proposer tous les restaurateurs. Et qui leur évitera le crève-cœur de devoir jeter les produits frais qu’ils avaient commandé avant les mesures sanitaires décidées par le gouvernement.

Contact : conctact@livepepper.com