Heba Hitti

Aux côtés de son équipe chez Zenchef, Heba oeuvre à défendre l'indépendance des restaurateurs et à faire du digital leur allié

#1 – Un moteur de réservation en ligne

Si en 2019, vous notez encore vos réservations sur cahier papier, alors sachez que non seulement vous vous privez d’une excellente façon de gagner en temps et en productivité mais surtout, vous privez vos internautes d’outils pratiques et rapides pour effectuer leurs demandes et en assurer le suivi !
En effet, avec 77% des français qui aimeraient pouvoir réserver leur table sur internet, le module de réservation en ligne est devenu essentiel pour répondre à des besoins de plus en plus digitaux. Un tel système permet aux internautes de réserver 24h/ 24, 7j/7; un argument non négligeable lorsque l’on sait que 18% des réservations reçues par les restaurants sont effectuées la nuit entre 22h et 10h du matin. L’outil est pratique aussi pour les touristes qui ne parlent pas la même langue et qui n’ont aucune envie de se retrouver à bafouiller quelques mots par téléphone.
Par ailleurs, la possibilité qu’offre internet aux convives de réserver en ligne vous évite nombre d’appels intempestifs pendant le service et vous permet de vous concentrer sur les clients présents chez vous. Vous pouvez inviter les appelants sur votre répondeur à faire leur demande en ligne pour que vous la gériez plus tard. De plus, certains systèmes de réservations vous permettent non seulement de recueillir des réservations sans commissions, mais aussi de centraliser sur un seul et même espace, des réservations provenant de différents portails. Une manière efficace de gagner en temps et productivité !

#2- Un dispositif de communication respectueux du RGPD

Obligatoire depuis le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) garantit la protection des données personnelles des individus. Parce les restaurants gèrent des informations privées, ils sont concernés par cette loi. Afin d’être en conformité avec celle-ci, les restaurants doivent s’assurer que leur site internet contient des mentions légales et que toutes les campagnes de communication envoyées comprennent un lien de désabonnement. Ils doivent par ailleurs respecter un délai de conservation des données dont ils disposent sur leurs clients qui va de 2 à 3 ans. Cela signifie qu’ils peuvent exploiter les informations dont ils disposent sur leurs clients jusqu’à 3 ans maximum. Au-delà, il faudra les supprimer de leurs supports. La seule condition pour les conserver plus longtemps est que le consentement du client soit réitéré.
Le non-respect de cette loi fait encourir une amende jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel du restaurant et pourrait nuire à sa réputation. Mais malgré ses contraintes, le RGPD peut représenter une opportunité pour les restaurants de consolider leurs liens avec leurs clients. En effet, la conformité à ce texte permet d’améliorer son image en prouvant que tous les moyens sont mis en oeuvre pour garantir la sécurité et la transparence à l’égard des convives. De plus, en recueillant le consentement et les préférences de ces derniers quant à l’utilisation de leurs données, le restaurant fait naître un lien de confiance et exprime du respect quant aux informations qu’ils vous communiquent.

#3- Un système de commande en ligne pour attirer plus de clients

Avoir son repas chez soi, en quelques clics, sans devoir se déplacer ou venir le chercher au restaurant dès qu’il est prêt et éviter l’attente : la commande en ligne est si pratique qu’elle est de plus en plus plébiscitée par les consommateurs. Or elle devrait l’être tout autant par les restaurateurs car elles sont sources de revenus supplémentaires, même lorsque le restaurant affiche complet, et leur permet d’attirer des clients qui ne souhaitent pas se déplacer ou s’éloigner de leurs quartiers. Et bien que beaucoup d’établissements privilégient la commande par téléphone, l’alternative de la commande en ligne est plus avantageuse pour plusieurs raisons. Premièrement, elle évite les multiples interruptions des appels pendant le service. De plus, elle diminue le risque d’erreurs dans la prise de commande de la part du personnel. Enfin, elle peut imposer un paiement en ligne décharge des contraintes liées au paiement en espèces ou par chèque.

#4- Des bons cadeaux pour générer des revenus additionnels

La Maison Rostang, Alain Geaam, Le Pré Catelan, Le Prince noir… Ils sont de plus en plus nombreux à s’y mettre. À l’ère où la tendance consiste à offrir des expériences à vivre plutôt que des présents matériels, les bons ou chèques cadeaux en ligne représentent un potentiel non négligeable pour la trésorerie d’un restaurant. Et ce, d’autant plus que l’encaissement correspondant est fait directement par l’établissement, et que 10 à 30% des bons cadeaux ne sont jamais utilisés. Pour cette raison et parce que les cadeaux immatériels ont la cote, une solution de vente de bons cadeaux est une idée qui mérite votre attention pour générer des revenus additionnels.

#5- Des chatbots pour échanger avec vos clients

Les chatbots sont aussi désignés par les termes “agents conversationnels”. Comprenez, logiciels destinés à simuler la conversation en ligne. Ces petits robots sont en fait un véritable soutien pour les restaurateurs. Intégrés au Messenger des établissements, ils répondent automatiquement et instantanément aux questions des visiteurs. Il épargnent ainsi aux restaurateurs des tâches répétitives consistant à répondre à des questions qui reviennent en permanence. À titre d’exemple, le chatbot peut répondre aux internautes en quête du menu, ou des horaires d’ouverture et il peut le faire 24h/24 et 7j/7. Au delà de son côté pratique, il permet aux établissements d’être en adéquation avec les attentes des consommateurs. Il faut dire que le messaging et les réseaux sociaux sont devenus le 1er choix de contact pour la génération Y. Un constat appuyé par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) qui énonce qu’un tiers de la population française utilise tous les jours une messagerie instantanée pour échanger des messages textes.